Architecture Contemporaine Remarquable - Cap sur Valence

Publié le 10.09.2018
Afin de mettre en valeur le patrimoine qu'il contribue à recenser, conserver et restaurer, le ministère de la Culture a créé plusieurs labels et appellations. Le label « Architecture contemporaine remarquable » est attribué aux immeubles, aux ensembles architecturaux, aux ouvrages d'art et aux aménagements qui ne sont pas classés ou inscrits au titre des monuments historiques, parmi les réalisations de moins de cent ans d'âge, dont la conception présente un intérêt architectural ou technique suffisant.

Château d'eau, ville de Valence

Palais Consulaire, ville de Valence

Château d'eau, ville de Valence

Palais Consulaire, ville de Valence

Préfecture, ville de Valence

À partir des années 1920, la ville de Valence (Drôme) connait une extraordinaire vitalité architecturale. Parmi les architectes les plus productifs de cette période, nous pouvons citer Henri Joulie, Louis Bozon... 8 sites sont aujourd'hui labellisés "architecture contemporaine remarquable". C'est le cas de la Préfecture, du Château d'eau ou encore du Palais consulaire. Profitez des Journées nationales de l'architecture pour (re) découvrir le centre-ville art déco et profiter de l'exposition "50 ans d'urbanisme à Valence" à la Maison de l'architecture de la Drôme.
  

Architecture et urbanisme contemporains

Les modifications liées aux changements profonds des modes de vie durant le XXe siècle, ont permis la naissance mais aussi le renouvellement d’une architecture urbaine et « rurbaine » sur le territoire de Valence, avec pour conséquence une métamorphose du paysage. Dès les années 1930, le dynamisme de la ville entraine l’apparition d’une architecture art déco de qualité dans la ville. Les grands magasins, la Chambre de commerce de la Drôme mais également des propriétaires privés jouent la carte de l’innovation tant dans le style que dans les matériaux utilisés, laissant dans la ville quelques témoignages remarquables d’architecture moderne. La période de la Reconstruction permet également à Valence d’assurer la transition avec le style international, prolongé par la construction de la ZUP de Valence dominée par les châteaux d’eau de l’artiste grec Philolaos, réalisés en 1971.

L’architecture Art déco

La période des années 30 est particulièrement bien représentée sur le territoire. L’architecte Henri Joulie construit plusieurs maisons privées à Valence, dont certaines sont labellisées « Architecture contemporaine remarquable ». Louis Bozon signe, entre autres, le Palais consulaire siège de l’ancienne Chambre de Commerce et le bâtiment des Dames de France, actuel centre Balzac-Hugo.

Ville nouvelle et sculpture urbaine

La création des quartiers de Fontbarlettes-Le Plan dans les années 1960 relève d’une réflexion liant les besoins contemporains en logements et l’intervention d’hommes de l’art. Les nouveaux quartiers créés sur la troisième terrasse de Valence sont issus d’un projet, au final non réalisé, de création de « ville nouvelle ». Le sculpteur Philolaos intervient à la demande de l’urbaniste André Gomis. Il articule la liaison entre les deux pôles urbains par la construction d’un château d’eau-sculpture, inauguré en 1971.