Ville nouvelle, La Grande Motte fête ses 50 ans !

Publié le 05.09.2018
Créée ex-nihilo dans le cadre de l'aménagement du littoral du Languedoc-Roussillon mis en œuvre par la Mission Racine dans les années 60, la ville de la Grande-Motte est considérée à la fois comme un des plus beaux exemples de ville balnéaire du 20ème siècle (comparées aux nombreuses stations balnéaires du 19ème siècle, de Deauville à Arcachon) et comme une ville nouvelle, œuvre intégrale, conçue et réalisée avec un soin constant par un architecte en chef, Jean Balladur (1924-2002), dont c'est l'œuvre de 30 ans.

La Grande Motte - vue aérienne - pyramides sur canopée

La Grande Motte - Architecture, palmier, eden, graphisme, couleurs

La Grande Motte - architecture, port, pyramides, graphisme, mer, grande pyramide

La Grande Motte - les dunes, les belles plages, sculpture, oiseau, architecture, Jean Balladur

La Grande Motte - Bâtiment du Point Zéro

La Grande Motte - Détail de la façade de la résidence Le Babylone

L'aménagement de cette station balnéaire prioritaire (comme celle de Port-Leucate/Port-Barcarès confiée à Georges Candilis) a commencé par le creusement de l'étang du Ponant puis du port en 1967, au bord duquel dès 1968 s'élevaient les 2 premières pyramides qui allaient soulever la polémique et faire la réputation de la Grande-Motte. Comme les Villes Nouvelles créées à la même époque, le premier soin de l'architecte en chef de la station s'est porté sur la création d’une ville paysage dotée d'un environnement végétal de grande qualité pour donner à l'estivant les conditions d'une vie proche de la nature. Il a travaillé avec le paysagiste Pierre Pillet sur le pré-verdissement de la station.

Son souhait a également été d'associer architecture et sculpture, faisant appel dès 1968 à une équipe de jeunes sculpteurs : Michèle Goalard, Albert Marchais et Joséphine Chevry. Très vite s'élèvent résidences de logements, villas, hôtels, campings, VVF, bâtiments publics, au sein d'un plan urbain organisé en différents quartiers : le Levant, quartier dense des pyramides à l'est, le Ponant avec le VVF et la base nautique, la peupleraie des campings, le quartier des villas au nord, le quartier du Couchant à l'ouest.


Le Point Zéro, centre de la future ville balnéaire, est inscrit à l’inventaire des MH depuis 2015. Il est constitué d’un équipement public abritant parkings, services de plage (cabines de déshabillage, douches et poste de surveillance de baignade), commerces, jeux d'enfants, jardins et terrasse publique protégée des vents par un mur-sculpture réalisé en 1967-68 par Michèle Goalard.

En 2010, La Grande Motte obtient le label « Patrimoine du XXe siècle » aujourd'hui appelé label "Architecture contemporaine remarquable" accordé par le Ministère de La Culture. Pour la première fois dans l’histoire de cette distinction, c’est tout l’ensemble de la ville qui est consacré. L’œuvre qu’a réalisé Jean Balladur, architecte en chef, avec La Grande Motte, a représenté une étape majeure dans l’architecture balnéaire universelle moderne.

En savoir plus