Éditorial de la ministre

Publié le 06.08.2020
La crise sanitaire que nous venons de traverser a mis davantage encore en lumière l’importance d’un environnement de vie bien conçu et de qualité, et par conséquent le rôle essentiel de l’architecture.

La 5e édition des Journées nationales de l’architecture se déroulera les 16, 17 et 18 octobre 2020. Organisées par le ministère de la Culture, ces journées ont pour objectif de familiariser tous les publics aux enjeux de l’architecture et de leur fournir des clés de compréhension de cet art qui façonne nos territoires.

Cette année, l’attention sera portée plus particulièrement sur les bâtiments que nous fréquentons tous les jours : nos logements, nos écoles, nos commerces, nos gares, nos espaces publics…

Pendant trois jours, l’ensemble des réseaux professionnels et des lieux de diffusion se mobilisera pour offrir au public une rencontre privilégiée avec l’architecture et ceux qui la font. 

Grâce à une programmation foisonnante – balades urbaines, débats, projections de films, expositions, visites de chantier, ateliers jeune public, portes ouvertes –, les Journées nationales de l’architecture entendent être un moment essentiel de démocratisation de l’architecture, où chacun peut s'approprier l’espace de son quotidien et trouver l’occasion de rencontrer les professionnels de cette discipline. 

Les Journées nationales de l’architecture sont l’occasion de mettre en évidence cet environnement du quotidien, d’apprendre à le regarder et à le décrire pour que chacun soit doté des éléments nécessaires pour exprimer son point de vue sur son environnement de vie.

Cette année encore, l’opération « Levez les yeux ! », lancée par le ministère de la Culture et le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse en 2019, invite les scolaires, de la maternelle à la terminale, le 16 octobre, à sortir des classes avec leurs enseignants pour apprendre à lire l’architecture, à décrypter le paysage, à déchiffrer la ville et la campagne.

Je tiens à remercier les nombreux acteurs de terrain, publics et privés, engagés dans la culture et la politique de la ville autour des enjeux de l’architecture contemporaine, en particulier la Cité de l’architecture et du patrimoine, les vingt écoles nationales supérieures d’architecture, le réseau des Conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement, les Maisons de l’architecture, les Villes et Pays d’art et d’histoire et Architectes français à l’export (AFEX), qui se mobilisent pour offrir au public une rencontre privilégiée avec l’architecture et ceux qui la font. 

Je tiens également à saluer nos partenaires : le Conseil national de l’ordre des architectes qui incite les architectes à participer sous différentes formes, et notamment à inviter le public dans leurs agences, et les éditions À Vivre qui renouvellent également leur engagement et organisent pour la deuxième année aux mêmes dates l’événement Les Journées d’Architecture À Vivre, au cours desquelles architectes et maîtres d’ouvrage ouvrent les portes des appartements ou maisons qu’ils ont imaginés ensemble. Autant d’occasions pour les architectes de faire valoir leurs projets auprès du public et pour les visiteurs de prendre des conseils. 

 

Roselyne Bachelot-Narquin

Ministre de la Culture