Extension et rénovation d’un moulin à Ploudalmézeau - affiche Bretagne

Publié le 30.09.2020
En 2013, l’architecte Jean-Luc Héry, fondateur de l’agence brestoise L’Atelier d’Ici, offre une seconde vie à un moulin hydraulique du XVIIe siècle bâti à Ploudalmézeau (Finistère). Ce projet de réhabilitation, d’extension et de conversion d’un édifice patrimonial en maison familiale a été sélectionné pour représenter la région Bretagne sur l’une des 19 affiches de la 5e édition des Journées nationales de l’architecture.

Mise en valeur du patrimoine et adaptation aux contraintes du site

Si les épais murs de pierre et la charpente en bois d’origine ont été conservés, l’intérieur a fait l’objet d’importants travaux. Rustique et au confort thermique limité, il manquait d’espace et de lumière. Jean-Luc Héry a proposé d’élargir certaines ouvertures, de percer une grande baie vitrée de 3 mètres par 5 sur la façade orientée sud-ouest et une longue fenêtre “en bandeau”, côté rue. 

Remplacement des planchers pour optimiser le volume des pièces, agrandissement des caniveaux pour prévenir les risques d’inondation et ajouts contemporains, tels qu’une plaque de verre au sol permettant de voir l'eau couler sous le moulin, sont autant d’interventions sur le bâti. 

 

Une extension contemporaine 

Pour remédier au manque d’espace intérieur, l’architecte imagine une extension contemporaine prolongeant le salon. Elle prend la forme d’un cube de bois noir posé en équilibre sur d’anciennes fondations de pierre. Percée d’une large ouverture en angle laissant abondamment entrer la lumière, elle offre une perspective sur le paysage et abrite un escalier. Elle libère ainsi le volume d’origine des contraintes fonctionnelles. 

Désormais organisée sur quatre niveaux, la maison abrite une vaste pièce décloisonnée regroupant la cuisine ouverte et le salon/salle à manger donnant sur une terrasse. Une mezzanine accueille un atelier et fait face à la suite parentale avec une salle de bain et un dressing. Quelques marches permettent d’accéder aux deux chambres des enfants, à une salle de jeux et à une salle de bain situés sous les combles.

__

QUELQUES QUESTIONS POSÉES À JEAN-LUC HÉRY (L’ATELIER D’ICI) 

 

Pouvez-vous dire quelques mots sur ce projet ?

Ce projet consiste en l’extension et la rénovation d’un moulin du XVIIe siècle. L’intervention architecturale radicale sur l’existant génère une nouvelle lecture de l’ensemble du projet. Les éléments techniques et les matériaux ajoutés créent un langage particulier qui, à la fois, dialogue et s’oppose à l’existant. Le jeu sur l’échelle, et les matériaux révèle et bouscule les deux époques de construction qui se répondent. L’ancien et le contemporain dialoguent en respectant l’esprit du lieu.

 

Que représente pour vous le métier d’architecte ?

L’architecte est pour moi un artisan de l’espace et du lieu qui tente d’apporter une réponse pertinente à la construction.

 

Quel est votre premier souvenir d’architecture ?

La maison de ma grand-mère en Vendée, construite autour d’un bel escalier en pierre.

 

Y-a-t-il un bâtiment qui vous inspire en France et qui est injustement méconnu du grand public ?

La liste est longue mais je pense aux architectures vernaculaires qu’il faut savoir redécouvrir et réinterpréter.

 

Quelle est votre vision de l'architecture de demain ?

On peut espérer qu’elle soit durable, écologique, pertinente et audacieuse !