Médiathèque, salle polyvalente et espace jeunesse à Montbonnot-Saint-Martin - affiche Auvergne-Rhône-Alpes

Publié le 30.09.2020
En 2019, la commune de Montbonnot-Saint-Martin (Isère) inaugure un complexe culturel composé d’une médiathèque, une salle polyvalente et un espace jeunesse. Conçu par l’agence grenobloise Chapuis Royer Architectes, cet équipement met en valeur le patrimoine historique du site et l’enrichit d’extensions contemporaines. Il a été sélectionné pour représenter la région Auvergne-Rhône-Alpes sur l’une des 19 affiches de la 5e édition des Journées nationales de l’architecture.

La réhabilitation d’un ancien prieuré 

Implanté sur une parcelle de 3700 m², ce projet s’inscrit dans la continuité historique et paysagère du site comprenant la maison des arts et une partie de l’ancien prieuré Saint-Martin du XIe siècle. Si sa rénovation a nécessité la démolition des planchers et d’une partie des cloisons intérieures, les architectes ont veillé à préserver son identité patrimoniale, la composition de ses façades et la plupart de ses éléments décoratifs. 

Au sud-ouest, le prieuré s’articule avec l’extension contemporaine. Le rez-de-chaussée prolonge les espaces de la médiathèque, tandis que le premier niveau accueille le service administratif. Au dernier étage, la salle de réunion située sous la toiture dont la charpente a été laissée apparente, dispose d’un volume généreux et offre des vues dégagées sur les massifs environnants.

Une subtile insertion contemporaine

L’extension contemporaine fait la part belle à la pierre, au bois et au verre, réinterprétant l’architecture locale. Elle se compose d’un socle en béton brut habillé de pierres de Luzerne. Bâti dans la continuité du mur de la maison des arts, ce socle en forme d’équerre abrite la salle polyvalente et l'espace jeunesse. Il sert de support à la médiathèque, dont la structure en ossature bois est recouverte d’une façade en acier Corten. La toiture en zinc prépatiné est percée de puits de lumière, favorisant l’éclairage naturel.

Enroulée autour d’un patio central et dotée de larges ouvertures vitrées, cette extension vient s'adosser au prieuré, établissant un dialogue entre les époques. 

__

QUELQUES QUESTIONS POSÉES À DOMINIQUE CHAPUIS (CHAPUIS ROYER ARCHITECTES)

 

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur ce projet ?

Ce projet relativement modeste en surface, fut assez complexe dans son élaboration. Il s’agissait de raccrocher une architecture contemporaine à un patrimoine très ancien et bien identifié dans la commune, tout en assurant une certaine continuité dans le choix des matériaux.

 

Que représente pour vous le métier d’architecte ?

L’architecte reste celui qui garde une vision globale et spécifique de l’aménagement du territoire, quelle que soit l’échelle à laquelle il intervient.

 

Quel est votre premier souvenir d’architecture ?

La ville de Paris, ses quartiers, ses monuments, ses rues…

 

Quelle est votre vision de l'architecture de demain ?

Face à l’urgence climatique, un retour aux fondamentaux est nécessaire comme alternative à l’hyper-technologie.