Portrait - Atelier THIBAULT MACHU ARCHITECTURE : Pour une architecture responsable et humaine

Publié le 25.09.2019
Atelier TMA

Thibault Machu nous a raconté son parcours qui l’a mené, étapes après étapes, vers une architecture plus responsable et innovante au service de projets qui embrassent les besoins du futur. Selon lui, il est nécessaire de faire évoluer l’architecture pour qu’elle puisse être à hauteur d’homme et pour cela il s’agit de l’ouvrir au public.

Formé à l'Ecole d'architecture de Lille, Thibault Machu qualifie son parcours d’itinérant en raison de ses multiples expériences à l’étranger. Échange Erasmus à Rome, diplôme d’architecte à Montpellier, habilitation à exercer la maîtrise d’oeuvre en son nom propre (HMONP) à Paris, premières expériences professionnelles à Berlin et à Lisbonne, Thibault décide finalement de s’installer dans la capitale pour créer son agence Thibault Machu Architecture en 2016.

Comment définiriez-vous votre pratique aujourd'hui ?

Nous considérons notre pratique architecturale comme pluridisciplinaire puisque nous devons associer à notre cœur de métier, de la gestion d’entreprise, de la communication et du management. De plus, les projets variés sur lesquels nous travaillons, demandent aussi des compétences techniques spécifiques et la connaissance de normes diverses (sécurité, accessibilité, environnement…).

Nous travaillons sur des projets variés, avec essentiellement du logement et du tertiaire, que ce soit en rénovation, construction, extension et surélévation, mais aussi sur la conception d’équipements comme des cinémas et salles de spectacle, aux côtés d’agences partenaires.

Notre pratique se veut également tournée vers l’avenir et résolument engagée, c’est pourquoi notre réflexion se tourne vers des solutions d’architecture responsables, durables et innovantes, qui puissent répondre aussi bien aux impératifs du commanditaire qu’aux besoins de l’utilisateur.

Appartement Léandro

Quelle architecture imaginez-vous pour demain ?

Une architecture plus responsable, donc raisonnable et pérenne, avec notamment l’utilisation de matériaux propres, naturels, voire recyclés, et un réemploi de l’existant lorsque celui-ci permet une compatibilité avec le projet… C’est toujours mieux de se servir de ce qui peut être réutilisable, plutôt que démolir pour reconstruire. 

L’architecture de demain devra aussi recréer du lien avec la construction traditionnelle, ancrée dans le tissu local, avec une certaine idée de résistance au temps, tout en l’adaptant aux usages et techniques contemporaines. Nous pouvons même anticiper, en concevant un projet et sa structure plus flexibles et permettant de s’adapter aux besoins du futur. Il est ainsi question d’architecture évolutive.

L’idée est de considérer cette responsabilité comme une émulation pour notre travail au quotidien plutôt qu’une contrainte, et de rester ainsi dans une attitude positive quant à l’utilisation de solutions nouvelles ou alternatives.

Appartement C403

Selon vous, qu'est-ce que l’architecture peut apporter à un public peu familier avec le métier ? 

L’architecture, c’est l’art de concevoir, de construire. Tout le monde vit avec. C’est une matière d’intérêt général, et nous en sommes tous des utilisateurs. Ce qui nous plaît, c’est de sensibiliser et de trouver un intérêt autour de l’architecture pour promouvoir cette culture, et afin que le public puisse ainsi être plus actif et critique vis-à-vis des projets architecturaux.

C’est pourquoi, notre lieu de travail est un local ouvert sur la rue avec une grande baie vitrée. Nous souhaitions créer une vitrine et un présentoir au sein duquel nous pourrions montrer des maquettes et autres travaux afin de faire découvrir le travail des architectes. Les gens peuvent frapper à la porte et rentrer. Beaucoup sont intéressés, surtout les enfants qui collent leur visage aux vitres pour voir les maquettes !

Qu’avez-vous prévu pour les JNArchi 2019 ?

Pour les JNArchi, nous avons prévu d’ouvrir en grand l’atelier d’architecture pour recevoir le public, expliquer notre métier, présenter nos réalisations, et répondre aux questions. Ainsi, nous organiserons une rencontre conviviale autour d’un verre.

En France, l’architecture s’avère être une discipline souvent trop élitiste, il faut la rendre plus accessible en restant simple.”

Retrouvez l’Atelier TMA pour les JNArchi 2019 >>
Atelier Thibault Machu Architecture
42 rue Claude Decaen
75012 PARIS
Le samedi 19 octobre
www.thibaultmachu-architecture.com