Portrait - Atelier d’architecture Magma, un groupement pluridisciplinaires pour des projets bien conçus

Publié le 09.10.2019
Le collectif Atelier Magma est un groupement d’architectes qui s’est créé en 2014 à Eguilles, près d’Aix-en-Provence. Cet atelier regroupe trois agences autour d’une ambition commune, celle de valoriser l’architecture qui existe déjà et de créer une architecture qui participe au bien-être de tous et toutes !

Mauro Lombardo a fait ses études d’architecture à l’Université de Palerme, sa ville natale, avant de s’installer en France en 2010. Il complète son parcours à l’Ecole d’Architecture de Marseille en 2012 avant de lancer son activité en libéral en 2013.

Nabila Rossi, titulaire du diplôme de l’École Polytechnique d’Alger en 2000, et forte de plusieurs années d’expérience de chef d'agence, vient s'installer en France en 2004. Elle y complète sa formation par un master en urbanisme et travaille au sein de plusieurs agences avant d’y rencontrer en 2008 Flavia Maury, architecte diplômée de l'Ecole d’Architecture de Toulouse après un parcours marqué de plusieurs programmes d'échanges européens. Ensemble, elles créent en 2013 l'agence Rossi-Maury Architectes (RMA), dont Nabila Rossi est cogérante, et se joignent à Mauro Lombardo pour créer le collectif Atelier Magma.

En septembre 2017, le groupement s’est agrandi avec l’intégration de Dominic Scott-Oldfield, architecte - urbaniste, qui a effectué ses études en partie à Londres, puis en France, avec un parcours riche mêlant des études de design, d’architecture et d’urbanisme.

Flavia, comment définiriez-vous votre pratique aujourd'hui ?

“Notre pratique de la profession est aujourd’hui multiple, elle évolue constamment. Pour cela, l’architecte doit être polyvalent et disposer d’une capacité d’adaptation avérée. Elle est variable, car elle diffère selon le type de mission et les spécificités des clients, maîtres d’ouvrage, pour lesquels nous devons intervenir, qu’il s’agisse de particuliers, collectivités ou professionnels (promoteur, groupe d’industriels, etc.). 

De plus, au-delà de la mission de conception et de direction des travaux, qui représente le cœur de notre activité, nous assurons souvent d’autres types de missions : conseil (pour des collectivités ou pour des maîtres d’ouvrages privés), expertise, accompagnement et assistance aux maîtres d’ouvrage, enseignement…

Notre profession change aussi très rapidement. Les évolutions réglementaires et techniques sont de plus en plus nombreuses et nous avons la nécessité (et l’obligation) de rester au fait de toutes ces évolutions. Pour cela, nous devons nous former très régulièrement. 

C’est donc pour être plus forts face à la complexité de notre métier que nous avons choisi de nous regrouper. La force de notre équipe réside dans la diversité de nos parcours, la possibilité de partager et de mutualiser nos connaissances et expériences.”

Quelle architecture imaginez-vous pour demain ?

“ Les sujets traitant de l’architecture de demain évoquent souvent l’écologie, la durabilité et la ville connectée. De notre côté, nous sommes particulièrement sensibles à la réhabilitation, ce qui n’est pas en contradiction avec l’approche écologique, et cela s’intègre parfaitement dans une démarche durable et de haute qualité environnementale. En effet, le patrimoine bâti ne cesse de grandir dans les villes, au détriment des espaces naturels. Nous pensons donc que la rénovation et la réhabilitation du bâti existant permettront de ralentir ce phénomène. 

Les bâtiments, comme la ville, sont par définition vivants et évolutifs. Cependant, avec le changement de plus en plus rapide des styles de vie, et l’apparition de nouvelles fonctions et exigences toujours plus nombreuses, cet exercice de réadaptation devient de plus en plus complexe. Sans parler de la multiplication des normes (sécurité, accessibilité, stabilité, pérennité, entretien…) !

À cause de la complexification et de la multiplication des exigences réglementaires, mais aussi du coût financier qui en découle, les bâtiments existants sont parfois délaissés ou démolis, et on préfère souvent construire du neuf. Or, nous sommes intimement convaincus de l’importance du réemploi, autant pour la préservation des ressources et de l’espace, que pour la conservation du patrimoine bâti avec sa valeur de témoignage historique et architectural.”

Selon vous, qu’est-ce que l’architecture peut apporter à un public peu familier avec le métier ?

“L’architecture apporte déjà au quotidien, sans même que l’on s’en rende compte. Elle est partout, dès que l’on franchit le seuil de notre porte, et souvent même à l’intérieur de notre maison. L’architecture est autour de nous dans les bâtiments, dans les espaces publics et dans la ville, partout où les hommes vivent. C’est notre habitat, nous y sommes immergés. 

C’est aussi un langage visuel chargé de symbolisme, qui nous communique constamment des sensations, des émotions, des états d’âme. Elle nous communique ce que son concepteur a mis à l’intérieur. Un bâtiment que nous estimons ″bien conçu″ nous transmets un sentiment de bien-être quand on prend le temps de le contempler, et parfois même aussi si l’on passe juste à côté sans lui prêter trop d’attention. Si notre environnement, une maison, un bâtiment ou une ville, est accueillant, esthétiquement agréable, fonctionnel, bien conçu, alors il participera à notre bien-être. De la même façon, si l’environnement qui nous entoure est de mauvaise qualité, cela se transformera inévitablement en un sentiment de malaise pour nous, de façon inconsciente.

La mission de l’architecte est de concevoir des espaces qui améliorent notre qualité de vie. L’architecture doit donc viser cette amélioration constante. La plupart des gens n’y prêtent pas attention, mais l’architecture a une réelle influence sur leur vie.” 

Pourquoi participez-vous aux JNArchi ? 

“Nous avons participé aux JPO organisées par l’Ordre des Architectes dès leur première édition en 2015. Cela nous a semblé une évidence de prendre part à cette nouvelle initiative qui avait comme objectif d’ouvrir les agences et de faire connaître le métier d’architecte au grand public ! Aujourd’hui, c’est naturellement que nous continuons l’aventure avec les JNArchi.

En exerçant notre métier, nous nous sommes rapidement aperçu que notre profession était peu connue du grand public. L’architecte est très souvent stéréotypé et injustement considéré comme « artiste » ,« trop cher », « fait dépenser beaucoup d’argent », « ne sert à rien »… Aujourd’hui, grâce à un effort collectif et un travail de groupe, nous souhaitons reconquérir le grand public. Pour cela, chaque année depuis 2015, nous ouvrons les portes de nos agences au public et nous allons à sa rencontre sur les places publiques, mais aussi dans les établissements scolaires. Ainsi, nous partageons notre passion et les bienfaits de notre métier.”

Qu’avez vu prévu pour les JNArchi 2019 ?

“Cette année nous nous joindrons à nouveau à nos confrères du collectif Aix en Architecture pour organiser une grande journée de rencontre et d’échanges sur la Place François Villon à Aix. Au programme : balades architecturales, « speed-dating », jeux pédagogiques pour les enfants, exposition de projets.”

 

Retrouvez Atelier d’Architecture Magma pour les JNArchi 2019 >>
80, Route d’Aix / RD 17
13510 – EGUILLES
Le vendredi 18 octobre et le 19 octobre 2019
atelier-magma.com