Portrait - Atelier plurielles architectures : deux architectes complémentaires au service de leurs clients

Publié le 23.08.2019
Nous sommes partis à la rencontre de ces deux jeunes architectes de Nouvelle-Aquitaine, qui, au quotidien, œuvrent pour concevoir des projets architecturaux plus en phase avec les tendances actuelles, les aspirations et les nouveaux besoins des habitants.

L’Atelier plurielles architectures est né de la fusion de deux architectes d’Anglet et de Geaune, Oihana et Marine, qui se sont rencontrées lors de leurs études à l’école d’architecture de Bordeaux. Après quelques années de pratique, elles se retrouvent autour d’un premier projet commun : la rénovation d’un restaurant à Gujan-Mestras. Elles décident alors de s’associer en 2016 pour créer leur agence.

Comment définiriez-vous votre pratique aujourd'hui ?

« Plurielle ! Notre agence s’appelle Atelier plurielles architectures car nous souhaitons mettre en avant le côté pluriel de notre manière d’exercer. Nous essayons d’être des architectes de notre époque, afin de lutter contre l’image que peut parfois se faire le grand public sur notre profession.

L’architecture est un ensemble comprenant le paysage, les constructions, le mobilier... Notre premier projet de restaurant est un bel exemple : nous avons pensé une architecture globale qui devait correspondre au lieu, à ses occupants, à la cuisine qui allait y être conçue chaque jour. Nous avons tout dessiné, de l’architecture à la décoration, du design à la charte graphique.


C’est donc la pluralité d’échelles et de domaine de conception qui nous caractérisent. Et c’est également le fait de travailler à deux. Nous avons toujours 4 yeux, 4 mains et 2 cerveaux. Finalement nous sommes un peu « une femme à deux têtes » ! »

Quelle architecture imaginez-vous pour demain ?

« D’un point de vue très théorique, l’architecture de demain pourrait s’orienter vers de la rénovation ou de la construction très passive. Du point de vue de l’usage, nous devons réussir à créer des espaces qui soient toujours plus adaptés aux occupants et aux évolutions de la société. Car finalement, l'architecture de demain c’est l’adéquation entre le projet et son environnement physique et écologique. »

Selon vous, qu'est-ce que l’architecture peut apporter à un public peu familier avec le métier ?

« Nous avons également essayé d’atteindre le marché de la maison individuelle. Nous collaborons avec des constructeurs, des coopératives d’artisans… qui travaillent à toutes échelles, pour tous et à tous les budgets. Grâce à eux, nous avons notamment pu toucher un public de primo-accédants. Par ce travail d’équipe, nous souhaitons proposer des espaces à vivres singuliers tout en respectant le budget fixé. Pour les clients, l’idée d’habiter dans une maison qui « leur va comme un gant » est appréciée. Cette démarche vise à démontrer que « la maison d’architecte » est accessible à tous.


Notre métier consiste à concevoir avec les clients, des espaces à vivre qui leur ressemblent et soient des supports de leur histoire de vie. Nous ne vendons pas des maisons mais un service. Nous traduisons spatialement leurs envies qu’ils nous expriment à l’oral.

Selon l’une de nos clientes « être architecte c'est aimer les autres, il faut aimer pour concevoir pour un autre ». »

Qu’avez-vous prévu pour les JNArchi 2019 ?

« Depuis que nous avons créé l’agence, nous participons chaque année à cet événement, car il traduit bien l’idée de démocratisation du métier, d’ouverture et d’accessibilité au public. Nous sommes présentes sur les réseaux sociaux, sur différentes plateformes... Nous essayons d’être perceptibles. Pour ces journées, nous recevons de nombreux jeunes qui souhaitent devenir architectes, nous leur offrons un temps de parole libre pour échanger sur notre pratique et notre vision du métier.

L’agence ouvre de nouveau ses portes cette année pour prendre le temps d’expliquer ce que l’architecte fait, comment nous travaillons, les réalisations que nous avons pu faire et pour tout simplement rencontrer tous ceux qui passeront notre porte ! »

Retrouvez Marine et Oihana dans leur agence pour les JNArchi 2019 :

Atelier plurielles architectures

2 allée du Centaure, 64600 Anglet

Le vendredi 18 octobre et le 19 octobre 2019.