Portrait - MV Architectes : quand l’architecture se dessine avec les usagers

Publié le 28.08.2019
L’agence MV Architectes : Amandine Car (associée) - Léa Morgand (architecte salariée) - Mauro Veneziano (associé)

Nous avons eu l’occasion d’échanger avec Mauro Veneziano pour en savoir plus sur le travail de l’agence MV Architecture, leur vision de l’architecture et ce qui va se passer à Aix-en-Provence pour les Journées de l’Architecture 2019 !

Passionné depuis tout petit par le dessin et les villes, c’est tout naturellement que Mauro Veneziano s’est dirigé vers l’architecture pour en faire sa profession. D’origine italienne et après avoir étudié l’architecture dans son pays natal, il arrive à Aix-en-Provence en 1998. Après 3 années de salariat au sein d’agences locales, il décide en 2001 de créer son propre atelier. Rejoint en 2014 par Amandine Car, l’agence MV Architecte connaît un nouveau souffle, et c’est très naturellement qu’en janvier 2018, elle devient associée de MV Architectes. Aujourd’hui, l’agence se compose de 5 personnes et travaille principalement sur la conception de bâtiments publics.


Pouvez-vous nous raconter comment vous travaillez au sein de MV Architectes ?

“C’est assez simple. Lorsque nous avons la chance d’être retenus pour un projet, la première chose que nous faisons est de comprendre l’objet du projet. Nous nous documentons sur le site pour essayer de le connaître au mieux : nous allons sur place pour nous balader, faire des cartographies. Lorsque cela est possible, nous rencontrons les personnes qui vont utiliser le bâtiment : c’est pour nous la partie la plus importante et la plus spécifique de notre pratique. Nous avons, par exemple, dessiné une maison des associations. Pour cela, nous sommes partis à la rencontre des associations qui allaient l’habiter. Nous avons organisé quelques réunions, et c’est véritablement à ce moment là que le projet s’est fait.

Maison de la Vie Associative - Gardanne (13)

Ensuite, nous commençons à travailler, à échanger entre nous, nous dessinons, tout en continuant de maintenir des liens avec les futurs utilisateurs pour toujours avoir en tête ce qu’ils attendent de ce futur bâtiment. 

Au sein de l’agence, nous impliquons tout le monde dans chaque projet pour avoir toujours un échange collectif sur notre travail. Notre but est de faire du projet en équipe, mais surtout de composer une équipe incluant également les futurs utilisateurs. Nous cherchons à faire le plus de participatif possible.”

Quelle architecture imaginez-vous pour demain ?

“Nous nous apercevons qu’au fur et à mesure des années, l’architecture environnementale devient une urgence. C’est une dimension que nous ne pouvons désormais plus négliger comme nous le prouvent les grosses chaleurs de cet été. L’architecture de demain devra assumer le changement climatique et s’organiser pour que nous soyons bien dans les bâtiments, en utilisant des matériaux adaptés, des meilleures orientations de bâtiment, des protections solaires de plus en plus justes. Alors qu’aujourd’hui l’architecture abrite les gens, celle de demain devra les protéger de ces éléments atmosphériques qui semblent être toujours plus violents. Tout cela passe bien évidemment par une architecture d’avantage humaine et proche de l’utilisateur. En effet, le monde qui nous entoure est de plus en plus agressif : l’architecture doit donc apaiser et doit correspondre, le plus possible, à son utilisateur. Elle devra toujours surprendre, mais aussi et surtout « rassurer » l’usager de ces éléments extérieurs. Nous nous engageons donc, dans notre pratique, à faire des projets à forte valeur humaine ajoutée.”

Stade de tennis du site de La Gardi - Trets (13)

Selon vous, qu'est-ce que l’architecture peut apporter à un public peu familier avec le métier ?

“Les architectes doivent se rapprocher des gens parce que l’architecture en tant que discipline continue de faire rêver, mais les architectes non. C’est donc à nous de nous humaniser un peu plus, et d’aller à la rencontre des gens, comme le proposent les JNArchi, mais également dans le quotidien de notre pratique. Le « public » croit aujourd’hui que l’architecture est réservée aux riches ou aux grands ensembles publics. Il croit également que bien souvent l’architecte conçoit pour lui-même, suivant ses envies, avec peu de règles et contraintes. C’est pour cela que ce même « public » a peur de s’abandonner à un architecte, et de lui confier les rênes de son futur logis. Les JNArchi sont donc l’opportunité de se rapprocher des gens pour leur expliquer notre métier, notre discipline, le sens de notre utilité” 

Mais alors, qu’avez-vous prévu pour les JNArchi de cette année ?

“Nous allons investir les rues et les places de la ville ! Cette année, nous sommes une dizaine d’agences du pays d’Aix-en-Provence qui nous regroupons pour partir à la rencontre des habitants de la ville. La grande victoire des JNArchi 2019 doit être celle que nous avons amorcée en 2018 : des architectes qui réapprennent à se parler, à s’unir, et à aller ensemble vers les gens.

Nous allons donc occuper toute une journée une place très centrale d’Aix en Provence et à partir de ce point, nous mènerons plusieurs actions : des visites guidées, des conférences (sur le thème de l’habitat participatif), des expositions, des speed-dating d’architectes (des séances de conseil gratuites et ouvertes sur plusieurs thèmes), des jeux de construction pour enfants grandeur nature. D’autres actions avec les scolaires seront menées en dehors de ce « grand » événement central. Les étudiants de l’école d’architecture de Luminy seront d’ailleurs à nos côtés pendant toute cette journée.”

Retrouvez l’agence MV Architectes, ainsi que d’autres architectes d’Aix-en-Provence pour les JNArchi 2019 >>

 

MV Architectes avec Aix en Architecture
Place François Villon 13100 Aix-en-Provence
Le samedi 19 octobre de 9h à 18h
http://www.mvarchitectes.com