L'architecture, ce n’est pas juste habiller la façade !

Publié le 25.08.2020
Vitrine de l’architecture, les façades sont souvent l’image qui marque le plus les esprits. Épiderme du projet, l’enveloppe se distingue par son dessin et sa matérialité qui rompent parfois avec l’univers urbain environnant. Et pourtant, s’arrêter à cette façade serait ignorer le travail multidimensionnel et tout en finesse qu’est celui de l’architecte.

Lors de nos promenades, des façades nous interpellent et nous fascinent. Véritables signatures, elles sont de celles qui affirment leur différence et proposent une audace de matériaux ou de formes, souvent en contraste avec leur contexte. Ce sont généralement ces façades que l’on retient pour se représenter le travail architectural. 

Cependant, résumer l’architecture à la façade serait très réducteur. C’est d’abord omettre le travail sur les volumes et la structure. Car avant de penser la façade, les architectes cherchent à répondre aux besoins techniques du bâtiment, afin de faire des choix constructifs. 

Commence alors une longue réflexion sur les contraintes du site sur lequel s’implante le projet, comme la nature du sol, le climat ou encore le contexte urbain et réglementaire. S’ajoutent les demandes des commanditaires en termes de matériaux ou de volumes à développer, ainsi que d’autres aspects. Un casse-tête que l’architecte maîtrise et qu’il transforme en force, afin de concevoir des propositions adéquates. 

Quels seront les différents points d’accès et circulations permettant à terme de pratiquer le lieu ? Quels espaces à concevoir pour accueillir les divers besoins ? Comment articuler l’intérieur et l’extérieur ou envisager l’agencement des pièces ? Les pistes de réflexion s’ajustent en fonction du contexte et des enjeux. 

En somme, le travail caché derrière les façades est essentiel. Il détermine les usages du lieu et la qualité de vie à l’intérieur, tout ce qui va rendre l’architecture si agréable à vivre. L’architecte est le garant de l’ensemble de ces dimensions, de ce qui donne une cohérence globale et une harmonie au projet. 

Alors même si la peau de nos bâtiments sont des objets toujours aussi fascinants à étudier, concevoir, habiller et bien sûr admirer, n’oublions pas d’aller au-delà de la façade pour saisir toute la richesse de l’architecture et du métier d’architecte. 

Ce sujet vous intéresse ? 
Venez en discuter avec les architectes
lors des Journées nationales de l’architecture
du 16 au 18 octobre 2020.